Masuda et Ohmori parlent de Soleil et Lune

0 230

(Oui on a un peu beaucoup de retard sur cette news mais c’est pas grave).

Il y’a « quelques » jours, la chaine Youtube Gamexplain a publié une vidéo dans laquelle Junichi Masuda et Shigeru Ohmori expliquaient un peu plus en détails ce qui nous attend dans Soleil et Lune. Comme la vidéo est en anglais, on est gentil et on a traduit pour vous dans cet article les éléments qui nous semblent les plus importants.



Pour rappel, Junichi Masuda est aujourd’hui le producteur du jeu alors qu’à ses débuts il était le compositeur des jeux pokémons. Shigeru Ohmori, quant à lui, est le réalisateur de Soleil et Lune et a un passé de designer sur la franchise Pokémon.

Les Ultra Chimères : que sont-elles ?

Les Ultra-Chimères sont une nouveauté qui a fait couler beaucoup d’encre dans les rédactions. Sont-ils des pokémons ? Des humains qui auraient muté ? Des digimons ? La vérité c’est que personne ne le sait, ni vous, ni moi, ni qui que ce soit à Alola !

ultra-chimere-01
Ultra-chimère UC-01

En effet, c’est avec surprise qu’on apprend de la bouche des 2 développeurs que personne à Alola ne sait d’où elles viennent et ce qu’elles représentent. La seule chose que l’on puisse se mettre sous la dent c’est que :

« la manière dont elles apparaissent pour la première fois dans Pokémon Soleil et Lune est mystérieuse et confirme qu’elles viennent d’un endroit étrange ! »

Le processus de création des Pokémons

Soleil et Lune représente la seconde génération de nouveaux pokémon à avoir des pokémon modélisés en 3D après X et Y. De ce fait, la manière de concevoir les pokémons a forcément changé.

Tel que c’est expliqué dans la vidéo, il y’a eu 3 processus de création différents mis en place chez Game Freaks au fil des années :

  • Pour ce qui est des 3 premières générations, les pokémons étaient dessinés directement en tant que sprite (pixel art) et ensuite était créée une illustration ou un concept art (artwork).
  • A partir de la 4ème génération ce processus fonctionnait en sens inverse. L’artwork était la base du design et à partir de ça un sprite était conçu.
  • Avec l’apparition de la 3D, les designers ont du faire face à de nouvelles problématiques et cela a impacté leur manière de créer les pokémons. Avant même de créer une illustration et ensuite s’attaquer à la modélisation, l’équipe devait penser à la manière d’afficher le pokémon dans un univers 3D.
pikachu-sprite
Sprite Pikachu

La réflexion autour d’un nouveau design n’est plus la même non plus. Les designers travaillent en commun pour que chacun puissent apporter sa pierre à l’édifice en mode brainstorming et cela peut mener à plusieurs design très variés.

Certains sont créés en s’inspirant d’un animal particulier tandis que d’autres dépendent de l’histoire et de l’intrigue. La stratégie est également prise en compte car il y’a des pokémons qui ont vu le jour de manière à réguler et équilibrer le metagame !

Une pléthore de nouvelles fonctionnalités

Peu de détails ont été donnés sur le post-game du jeu mais les développeurs ont assuré avoir insisté sur le fait qu’il y’aura beaucoup à faire pour que les joueurs ne soient pas vite lassés. Cela promet de longues heures et un jeu plus riche après avoir terminé la trame principale.

soleil-lune-ambiance-alola

En ce qui concerne la personnalisation du joueur, Ohmori a voulu nous rassurer en affirmant que l’on aurait beaucoup plus d’éléments de customisation que dans X et Y !

customisation-personnage

Les Formes d’Alola

Nouveauté incontournable de la 7 ème génération, les formes d’Alola représentent le souffle nouveau que l’on espérait sentir dans un jeu Pokémon depuis longtemps.

Les Formes d’Alola sont des versions des Pokémons classiques possédant un design retravaillé et des types différents de ceux qu’on leur connait habituellement. Un peu à la manière des Pokémons Delta du jeu fan-made Pokémon Insurgence ou des Espèces Delta du Jeu de Cartes à Jouer pour ceux qui connaissent.

ossatueur-alola
Forme d’Alola d’Ossatueur

Ohmori a déclaré que seuls les pokémons de 1ère génération auront une forme d’Alola car ils parlent aux fans de la première heure qui ont grandi avec les versions Rouge/Bleu/Jaune. Une manière de nous remercier d’être fans depuis 20 ans.

Qu’est-il arrivé aux arènes ?

Les arènes sont un des éléments clés des jeux Pokémon. De Rouge/Bleu/Jaune jusqu’à ROSA, les arènes représentent des étapes importants dans la progression du parcours du joueur.

Elles sont au nombre de 8 par région et tenues par un champion spécialisé dans un type particulier et ses apprentis. En cas de victoire, les champions délivrent un badge au joueur, preuve de sa victoire. Une fois les 8 badges collectionnés, on peut se rendre fièrement à la Ligue Pokémon pour y défier le Conseil des 4 et le maître de la Ligue.

arene-azuria
Arène d’Azuria, RougeFeu et VertFeuille

A Alola les choses vont se passer différemment. Les développeurs ont voulu centrer les épreuves sur les Pokémon et non pas sur les humains avec le combat classique dresseur versus champion d’arène.

Pour coller au thème de la région d’Alola plus axé sur la nature, le joueur devra passer une Epreuve pendant son Tour des Iles suivie d’un duel face à un pokémon sauvage plus puissant que la normale accompagné d’un allié.

epreuve-ile-alola

L’immersion au cœur de l’expérience

Soleil et Lune sont la 3ème génération de jeux Pokémon en 3D et pour cela Game Freaks a voulu mettre la barre haute en apportant plus de soin et d’attention aux graphismes. Pour ce qui est de la technique ils ont crée un environnement de développement et un moteur de rendu spécifique à Soleil et Lune. Cela permet des mouvements plus fluide, de faire apparaître le dresseur pendant les combats et de mieux jouer avec les proportions (entres autres).

D’un point de vue design et expérience, on apprend qu’Ohmori s’est rendu souvent à Hawaï. Il en a retenu un sentiment de nature omniprésente entre l’océan impressionnant et une chaleur intense. C’est ce ressenti qu’il a voulu retranscrire dans Pokémon Soleil et Lune.

L’importance des Capacités Z

artwork-capacite-z

 

Ohmori a déclaré que ce qui l’a poussé à créer les Capacités Z est le fait que beaucoup de pokémons ne sont pas utilisés car ils ne sont pas forcément viables d’un point de vue stratégique. Grâce à cette nouveauté il espère les remettre un peu plus sur le devant de la scène et rendre le metagame plus varié.

Le retour des Méga-évolutions

artwork-mega-evolution

Les développeurs ont assuré que les Méga-évolutions feront bien leur retour dans Pokémon Soleil et Lune ! …MAIS.. elles ne seront accessibles qu’en post-game. Cela est dû entre autre à l’apparition des Capacités Z, une nouveautés principales de cette nouvelle génération.

Surprises pour les fans de toutes les générations

Masuda et Ohmori teasent les fans des générations précédentes en insinuant que des anciens personnages pourraient faire leur retour. Ils expliquent que la présence du Sachanobi est un moyen de séduire les fans de l’anime pour les pousser à jouer à Soleil et Lune. #FanService

Un second rival ?

Dans la démo et les vidéos diffusées à l’heure actuelle on s’aperçoit que Tili choisit le starter faible au notre ce qui n’arrive jamais dans les jeux Pokémon. Ce serait logique uniquement s’il y’a un autre dresseur qui prend le dernier starter puissant vis-à-vis du notre. Voilà d’où vient la théorie comme quoi il y’aurait un second rival !

tili-rival-soleil-lune

Ohmori a répondu à cela par « Vous verrez par vous-même » pour continuer dans le teasing sans ne rien vraiment révéler.

Voilà pour ce qui est de l’analyse de l’interview de Gamexplain. Si vous désirez savoir tout ce qui a été dit par les 2 créateurs n’hésitez pas à consulter le transcript ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Ok En savoir plus